Türkçe English

Livres parlant de Dario Moreno

Une vie débutant dans une famille très pauvres à Izmir et s'étendant vers les sommets de la gloire à Paris ...  La mort qui vint le chercher a l'aéroport d'Istanbul alors qu'il se préparait à faire son retour...   Il n'y a pas de livre racontant cette vie ressemblant a un conte de fée. Mais, il y a des livres parlant de Dario Moreno ...


Asansör ve Dario Moreno Anıları   /   L'ascenseur et les Souvenirs de Dario Moreno
Yaşar Aksoy
İzmir Büyükşehir Belediyesi Kültür Yayınları - 1993   /   Éditions Culturel de la Municipalité d'Izmir - 1993
Les études de Yaşar Aksoy sur la vie à Izmir et Dario Moreno. 45 pages sur un total de 235 sont dédiés aux souvenirs de Dario Moreno.

Il y a les articles de Yaşar Aksoy, Amer Gediz, Ergun Gumrah, Ilknur Alptekin, Fecri Ebcioglu, Sezen Cumhur Önal, Mario Levi, Engin Noyan, Evelyn Avidor et Yehuda Yabgez.

L'Article de Fecri Ebcioglu:
Certains ne peuvent pas l'oublier, certains ne le connaissent même pas.
A l'époque où j'écrivais des paroles pour Adamo, j'ai reçu un coup de téléphone de Dario. Il appelait de Paris. Il me dit “Je suis Turc, peux tu m'écrire des paroles en Turque pour mes chansons ?" Je lui répondu que je pourrai. Et j'ai écrit deux chansons pour lui. C'est ainsi que la chanson "La Mer et le Claire de Lune (Deniz ve Mehtap) émergea. Dario enregistra mes textes. Après un certain temps, il vint à Istanbul. Et il me dit qu'il voulait me rencontrer. Je lui répondu que je ne le connaissais pas, mais que néanmoins, nous pourrions nous rencontrer. Je fus surpris quand je l'ai vu, parce que nous nous connaissions du temps ou il chantait au jardin de thé d'Ankara en 1947. Dario aussi fut surpris quand il m'a vu. “N'es-tu pas Fecri, notre gardien de but?" dit-il. Je fus vraiment surpris. Nous avions une très belle amitié. "Les Filles d'Istanbul (İstanbul'un kizlari)" fut la dernière chanson que je lui ai écrit. A mon avais, Dario était un artiste qui fit école en son style, à Paris.
Parİstanbul
Yaşar Aksoy
Etki Yayınları - 2008   /   Éditions Etki - 2008
Poèmes de Yaşar Aksoy sur Paris et Istanbul.   Il y a un poème sur Dario Moreno ...
Bir Magazin Nostaljisi   O Yıldızlar Hiç Sönmesin   /   Une Nostalgie de Magazine   Que ces Étoiles ne s'Éteignent Jamais
Tayfur Göçmenoğlu
Belsan Basın Yayın Şti - 2008   /   Éditions Belsan Urla - 2008
Ce livre de 864 pages au sujet de vedettes Turc, consacre quatre pages a Dario Moreno.

La section sur Dario Moreno commence par la description d'une fête réservés aux homosexuels, dans une taverne du quartier de Mezarlikbasi a Izmir. Dario Moreno, présent à Izmir pour l'ouverture de l'Hôtel d’Ephèse, participe a cette fête. Le lendemain, lors de son interview, Dario Moreno dit "Mes amis m'avaient manqué", et évita les détails.

"Il avait les larmes aux yeux d'amour et de nostalgie pour Izmir. Je suis né à Asmalimescit. J'ai perdu ma famille a un très jeune age. La communauté Juive m'a placé dans un orphelinat. Quand j'étais plus grand, ils m'ont trouvé du travail. Je portais les déjeuners des hommes d'affaires Juif de leur maison à leur bureau dans des boittes a fer blanc. Puis ils m'ont trouve du travail comme garçon de courses dans le bureau d'un avocat. Je chantais, chaque fois que j'étais seul au bureau."
...
"J'étais nés, dans la plus belle ville du et je grandis, sans me rendre compte de mon infortune."

L'article se poursuit par l'histoire de la vie de Dario Moreno.